HISTOIRE

Imrich (surnommé Imi) Lichtenfeld

Fondateur et créateur
du Krav Maga

AVANT GUERRE

Imi Lichtenfeld naît en 1910 à Budapest puis passe sa jeunesse à Bratislava, alors en Tchécoslovaquie (en Slovaquie de nos jours).

Imi pratique de nombreux sports dont la lutte et la boxe, il sort souvent victorieux des compétitions de lutte.

Avec la montée du fascisme et de l’antisémitisme les nazis se répandent en Slovaquie et les juifs sont violemment agressés.

Durant cette période, Imi participe à d’innombrables affrontements et combats de rue contre des agresseurs antisémites.

Il organise un groupe de jeunes juifs pour empêcher les bandes antisémites de pénétrer dans le quartier juif.
Les premiers principes du krav-maga sont nés :

  • Utiliser les réflexes, le mouvement naturel
  • Attaque et défense simultanées
  • Retrouver ses moyens après un coup

PENDANT LA GUERRE

Imi s’embarque dans le dernier navire immigrant qui réussit à échapper aux nazis.

Le bateau n’est pas détruit en raison de son fond plat qui lui évite de sauter sur les mines. Cependant, le bateau s’échoue vers une île grecque (Kamilanisi).

Imi et quatre de ses amis prennent une chaloupe et vont vers la Crète pour demander de l’aide. Mais en dépit de leurs efforts héroïques, les vents violents font chavirer leur chaloupe et ils n’atteignirent jamais la Crète. Après cinq jours, un navire de guerre anglais récupère les 5 survivants et les amène à Alexandrie en Égypte.

Après avoir récupéré, Imi rejoint la légion tchèque commandée alors par l’armée britannique.

En 1942, Imi rencontre le général Sadeh, général de la Hagana (Hagana = force armée créée en 1920 pour organiser une défense des juifs en Palestine) et incorpore cette faction.

En 1944, Imi commence à entraîner les combattants israéliens. Il entraîne plusieurs unités d’élites de la Hagana, leur enseigne la condition physique pour le combat, le dépassement des obstacles individuels, les tactiques de baïonnettes, les attaques de sentinelles, le combat au corps à corps sans arme (krav-maga en hébreu), la natation, le combat au couteau, le bâton.


LE KRAV MAGA DANS LE MONDE


Au début des années 60 alors qu’il entraîne une unité de gardes de la Police Impériale en Éthiopie, Imi réalise qu’un des élèves essaye vraiment de le blesser alors qu’il montre une défense contre une attaque à la baïonnette. À l’attaque suivante, Imi le frappe très durement et le met hors de combat.

Cet incident le fait réfléchir sur l’attitude à transmettre aux élèves pour s’entraîner dans de bonnes conditions et prévenir les blessures :

« n’essayez pas de prouver qui vous êtes ».

En 1964, Imi commence à adapter le krav-maga aux besoins civils.

La méthode est adaptée pour convenir à tout le monde : hommes et femmes, jeunes et adultes, tous ceux qui auraient besoin de survivre à une attaque avec un minimum de risque et de dommages.

En 1981 le krav-maga commence à se développer dans le monde.

Le 8 janvier 1998, Imi Lichtenfeld meurt à l’âge de 87 ans.

adipiscing consectetur luctus leo. mattis Donec mattis diam libero massa